La Température de service du vin

La température ambiante ne signifie rien

C’est 10° dans un relais de chasse l’hiver, 28° sous les arbres en plein été, 25° chez nos anciens en plein hiver ou 18° chez des jeunes qui ne chauffent pas.

Chaque vin a une T° de service :
De 8° pour certains blancs ou rosés à boire frappés, 12° pour des Meursault ou autres bourgognes blancs, 13° pour vins de Loire ou Beaujolais, 15° à 16° pour Bourgognes rouges ou autres vins de Loire et Côtes du Rhône, 18° pour Bordeaux et 20° pour certains rouges évolués.

Mais servir le vin à T° est temporaire à cause de la température ambiante. En quelques minutes votre vin va devenir plus chaud ou plus frais : 10° d’écart entre l’intérieur de la bouteille et l’air ambiant entraînent 1° de plus ou de moins : faite les calculs. 12° du vin, 22° dans l’air en 1 heure votre vin passe à 16°. C’est bien si vous le souhaitiez, c’est mauvais si vous l’avez sorti trop tôt pour le servir à 13°.

Pensez donc à conserver la température souhaitée :
Le seau à glace avec quelques glaçons pour les vins en pleine chaleur, le rapid’ice pour rafraîchir rapidement... Equipez-vous d’un thermomètre bracelet pour vérifier la température de votre vin.

Et j’ose le dire, s’il faut rafraîchir le vin, passer 1 heure une bouteille de vin rouge au réfrigérateur pour le faire descendre de quelques degrés est-ce un blasphème ?
Vaut-il mieux boire un vin à 90% de ses qualités après qu’il ait connu le frais, ou qu’il soit à 40% de ses qualités à une température « ambiante » ? aucune étude n’a démontré que cela pouvait nuire au vin. Pour les vieux vins, évitez cependant de les brusquer dans les mises en températures.

22° en air ambiant, 7° en bas de réfrigérateur, 15° d’écart : votre vin perd 1,5° par ¼ d’heure. Il faudra 1,30 heure pour atteindre 13° et 2.30 heures pour atteindre 8°. Pour la mise en température, son maintien, son contrôle, nous disposons d’articles pour répondre à vos besoins.