Le goût du bouchon

Comment expliquer la contamination d'un vin par son bouchon ?

On le nomme goût de bouchon, mais on devrait plutôt dire odeur de bouchon. Le "goût de bouchon" affecte prés de 5% de la production mondiale. Cette odeur rappelle l’odeur de liège, d’arômes de moisissures. Il serait dû à une contamination, par des agents nocifs dans le bouchon ou/et à des contaminations sur le lieu de stockage (viticulteur).

Le principal vecteur de ce goût désagréable est le bouchon de liège. Il serait en cause dans 95 % des contaminations. Les contaminants peuvent se retrouver dans les bois, surtout les bois de charpente traités. Ce qui fait qu'on peut à l'occasion détecter l'odeur de bouchon dans des vins obturés avec une capsule à vis. Mais c'est de plus en plus rare, les vignerons éliminent les charpentes traitées de leur cave de vinification.

Deux autres manières d’avoir un goût de bouchon

Le vrai goût de bouchon est putride et rend véritablement le vin inconsommable. Ce défaut est associé à ce qu'on appelle "la tâche jaune", à savoir un champignon (amallaria mellea) qui s'abrite dans le liège. Le goût du liège, en revanche, se traduit par des goûts indésirables, liés à l'interaction entre le vin et le liège. C'est lors du stockage que ces altérations peuvent faire évoluer dans des proportions variables les composants aromatiques du vin. Le plus souvent, on confond goût de bouchon avec goût de moisi. Ces goûts de type champignon, sous-bois, moisi, sont reliés à la présence de molécules organiques, en particulier les chloroanisoles (TCA).

• Lorsque vous relevez votre bouteille et la laissez stockée debout, elle peut prendre le goût de liège en quelques heures.
• Lorsque vous débouchez une bouteille pour la goûter : si vous la rebouchez avec ce même bouchon (qui plus est en sens inverse), vous obtenez le goût de liège.

Enfin, pour les personnes moins aguerries, il existe parfois une confusion entre goût de liège et goût de fût. Cette odeur peut paraître désagréable pour certains d’entre nous. Le vin peut aussi avoir eu un défaut de fût.

Si un jour une de nos bouteilles avait ce défaut, surtout, n’hésitez pas à la rapporter car vous donneriez une précieuse information. Sur chaque bouteille il existe un N° de lot qui permet de connaître l’origine des bouchons.
Cela permet au viticulteur de résoudre le problème, au fournisseur de bouchon de remonter à la base, à moi de vous changer la bouteille défectueuse entamée (pas vide).